Catamaran ou monocoque ?

Les avantages et les inconvénients des catamarans.

Les avantages pour les catamarans l'emportent de loin sur les inconvénients. Les points fort du catamaran sont multiples.  Ils sont plus rapides, plus stables et spacieux, et ont des tirants d'eau plus faible, permettant un mouillage plus sûr et plus près du rivage. Naviguer sur une embarcation stable et sans gîte réduit la fatigue et le mal de mer de l'équipage. Même les marins novices se sentent plus en confiance sur les catamarans.

Cependant, le risque de chavirage du catamaran par rapport au monocoque, est son seul point faible. Il n’a pas plus de risques de se retourner que le monocoque, et ce genre d’incident demeure extrêmement rare et tout à fait évitable à condition de respecter un certain nombre de règles. En revanche, les monocoques peuvent être roulés dans une mer agitée, ils se redresseront d'eux-mêmes grâce à la lourde quille en plomb, tandis qu’un catamaran une fois chaviré, restera à l'envers. Impossible de le redresser. 

Les avantages d'un catamaran :

la vitesse

default image

La vitesse d'un catamaran permet de distancer les intempéries. S’il est vrai que le catamaran ne remonte pas aussi bien au vent qu’un monocoque (ou alors avec une dérive importante), il est environ 20% plus rapide qu'un monocoque. Cela signifie que même si vous naviguez au près à un angle légèrement plus large par rapport au vent qu'un monocoque et que vous devez parcourir plus de distance, vous arriverez toujours à destination bien avant un monocoque.

Un catamaran de performance moderne avec des dérives et des voiles de bonne qualité remontera aussi bien le vent qu'un monocoque de taille similaire, mais naviguera beaucoup plus vite.

Même si nous pensons que le catamaran est plus confortable et plus sûr par mauvais temps , nous devons admettre que lorsque le temps devient vraiment mauvais (60 nœuds de vent ou plus), nous préférerions être sur un monocoque pour survivre. Un monocoque reste préférable pour une navigation hauturière sérieuse en solitaire car on peut plus facilement se mettre en fuite. 

Un monocoque peut chavirer dans des conditions météorologiques extrêmes ou même rouler dans une tempête, mais il revient généralement debout. Un catamaran en revanche, ne se redressera pas tout seul. Mais le catamaran sombre très rarement, car il est composé de multiples compartiments, parfois insubmersibles, offrant une bonne flottabilité même retournée.

La plupart des catamarans peuvent parcourir 200 à 250 milles par jour et avec la technologie moderne, vous pouvez vous procurer des fichiers météo fiables et détaillés vous permettant de choisir la meilleure route.

Un bateau plus rapide est un bateau plus sûr car il sera dans de nombreux cas capable de distancer le mauvais temps. Avec de bonnes informations de routage météo, un catamaran peut éviter les conditions météorologiques les plus graves et, au pire, se placer dans la position la plus favorable pour éviter le choc d'une tempête.


                 

*Photo : Lagoon 46 - crédit photo Nicolas Claris.

LE CATAMARAN EST STABLE ET SUR

Les catamarans n'ont pas de ballast dans les quilles comme les monocoques et dépendent donc de la flottabilité pour la stabilité et non de la gravité. En règle générale, les catamarans de croisière ont un rapport largeur/longueur d'environ 50 %, bien que de nombreux modèles dépassent aujourd'hui la règle empirique de 50 %. Ainsi, un catamaran de 45 pieds de long mesurera environ 22 pieds de large, offrant une embarcation très stable lors de la navigation. Contrairement aux catamarans, les monocoques ne peuvent pas surmonter le roulis et le tangage avec leur faible largeur et surtout le lest de plomb pour la stabilité.

Ce roulis et ce tangage rendent le pont d'un monocoque plus dangereux que celui d’un catamaran en cours de navigation ainsi qu’au mouillage.

Les changements de voile et les prises de ris sont bien plus faciles pour l'équipage d’un catamaran. Sans le mouvement de roulis et de tangage, le risque de tomber par-dessus bord sur un catamaran est considérablement moindre que sur un monocoque.

default image

PLUS DE CONFORT ET MOINS DE FATIGUE

Parce qu'un catamaran ne gîte pas comme un monocoque, il offre beaucoup plus de confort en navigation car le mouvement est principalement un tangage longitudinal et très peu de roulis. A toutes les allures, le catamaran est stable et réduit considérablement la fatigue et le mal de mer de l'équipage. Le mal de mer est généralement causé par de l'anxiété, de la fatigue, la faim et le froid, qui ajoutent tous à un sentiment de désorientation. Cela conduit l'équipage à prendre de mauvaises décisions qui pourraient être fatales. La plate-forme plus stable du catamaran réduira énormément ces problèmes, rendant l'équipage plus alerte et plus énergique.


Chaque action de manœuvre ou domestique, y compris la cuisine, est beaucoup plus facile sur un catamaran en cours de route. Il est beaucoup plus agréable d'être dans le carré au niveau du pot avec une vue à 360° plutôt que d'être coincé dans la coque du monocoque avec un manque de visibilité et subissant la gite. C'est aussi beaucoup plus agréable de dormir sur un bateau qui ne gîte pas. 


Tous ces facteurs font que votre équipage ne dépensera pas d'énergie inutile pour simplement essayer de rester debout, à bord et en sécurité. Votre équipage sur un catamaran sera bien reposé et alerte et pourra bien réagir si une situation stressante se présente.

default image

LE ROI DU MOUILLAGE

Les catamarans offrent une largeur incomparable par rapport aux monocoques, et donc de jolis espaces de vie pour se détendre au mouillage sans le roulis.  La houle entrant dans un mouillage peut rendre les conditions très inconfortables en monocoque. Les catamarans, en revanche, ne remuent pas comme les monocoques ont tendance à le faire et sont bien plus confortables au mouillage.


Crédit photo* : Fountaine Pajot.

plus stable à l’ancre

Les catamarans sont équipés d'une patte d’oies, attachée aux deux étraves puis à la chaîne d'ancrage, ce qui permet d'obtenir une position très stable au mouillage. En monocoque, la proue agit comme une voile (à cause du franc-bord élevé), le bateau a tendance à naviguer au mouillage par vent fort, dans un sens jusqu'à ce que la chaîne se tende et vire de bord dans l'autre sens. Ce mouvement à répétition et accompagné d’à-coups sur la chaine et l’ancre peuvent en fonction de la profondeur et des fonds, vous amener à déraper et à vous échouer. Le catamaran en revanche est beaucoup plus stable au mouillage et navigue moins


Moins de tirant d’eau

Plus de choix et les meilleures places

Les catamarans ont des tirants d'eau nettement plus faibles que les monocoques, ce qui permet des mouillages plus sûrs plus près du rivage. La plupart des catamarans de 40 à 50 pieds tirent entre 1M et 1.5M. Ils peuvent donc mouiller dans des endroits qu'un monocoque ne peut même pas envisager. Dans les eaux peu profondes des Antilles par exemple, les catamarans ont un gros avantage.

FINI LA CORVÉE DE L'ANNEXE !

Tous les catamarans ont des bossoirs qui facilitent le chargement d’une annexe et de son moteur. La plupart des monocoques ne disposent pas de bossoirs efficaces ou facilement accessibles, et ces derniers obstruent la jupe et donc la circulation. Nombreux sont les monocoques qui n’ont même pas de bossoirs et qui doivent charger l’annexe sur le pont ou la trainer avec les risques de perte que cela implique…

Les catamarans, quant à eux, ont des systèmes de bossoirs facilement accessibles et certains ont même des plates-formes hydrauliques.

La largeur et conception du monocoque limite également la taille et le poids d'annexe que vous pouvez embarquer. L’annexe étant le moyen de transport vers et depuis le rivage, plus il est gros et rapide, mieux vous vous portez. Un catamaran peut transporter une annexe plus lourde, plus grande, plus stable, plus fiable et plus puissante.

default image

le catamaran : roi de l’espace ET DU CONFORT

default image

Une habitabilité incomparable au monocoque


L'espace de vie en catamaran est incomparable au monocoque. On a plus l'impression d'être à la maison qu'en camping.

Sachant que l'on passe au moins 80 % de sa croisière au mouillage, il est important d'avoir un bon espace de vie ouvert, ce que la plupart des catamarans offrent aujourd'hui. La capacité d’équipements de confort est supérieure sur un catamaran, vous pouvez plus facilement l’équiper d’un groupe électrogène, climatisation, désalinisation, lave-linge…

La capacité de froid et les rangements sont aussi bien supérieurs aux monocoques de taille équivalente. Cependant, il ne faut pas non plus surcharger votre catamaran afin de garder une bonne performance et comportement sous voiles.

Naviguer avec des invités à bord pendant de longues périodes, dans des espaces restreints peut devenir claustrophobe, mais sur un catamaran, les passagers bénéficient de plus d’espace pour pouvoir s’isoler, réduisant ainsi la promiscuité. Avec des invités dormant dans une coque et les propriétaires dans une autre, les catamarans offrent beaucoup plus d'intimité et de séparation. 


Il y a très peu de gîte sur un catamaran, il n'y a donc pas besoin de mains courantes à l'intérieur du bateau. Il n'y a rien de mieux (et de plus sûr) que de pouvoir circuler du cockpit au carré (voir jusqu’au pont avant sur certains modèles) sur un même niveau. Dans un monocoque, en gîte à un angle sévère, il faudrait se frayer un chemin depuis les marches de descente jusqu'au salon, tout en luttant pour rester debout, puisant considérablement votre énergie.

Sauf si vous rencontrez des conditions extrêmes, tout reste en place sur un catamaran réduisant l'anxiété d'avoir à tout ranger et sécuriser avant de naviguer.


Crédit Photo* : Bali Catamarans.

des équipements en double pour deux fois plus de sécurité

Contrairement aux monocoques, les catamarans ont beaucoup de redondance d’équipement. Cela signifie bien sûr plus de frais aussi avec deux coques à nettoyer et passer à l’antifouling, doubler l'entretien du moteur, etc. Mais avoir deux des équipements de sécurité comme les moteurs par exemple, l'emporte sur les inconvénients.

Avec deux moteurs, si l'un tombe en panne, vous disposez toujours d'une propulsion adéquate pour aller n'importe où. Si, par hasard, le deuxième moteur tombe également en panne, vous disposez d'un ensemble complet de pièces de rechange pour en réparer au moins un. 

Lors de grands convoyages, il est conseillé de n’utiliser qu'un seul moteur lorsque les conditions le permettent, afin d'économiser le carburant et l’usure. Cela permet aussi d’entretenir un moteur lorsque l’autre fonctionne. Un seul moteur est tout à fait capable de faire avancer le bateau à une bonne vitesse, à moins que vous ne soyez dans une mer agitée et que vous ayez besoin de plus de puissance. 


Comme il y a deux moteurs, il existe également deux systèmes de charge indépendants via l'alternateur sur chaque moteur. Si un alternateur tombe en panne, il y a encore un autre système de charge complet. Il y a deux safrans et si l'un tombe en panne ou tombe vous avez un deuxième safran qui est tout à fait capable de diriger le bateau tout seul indéfiniment. C'est vrai pour plusieurs choses sur un catamaran !     

une maniabilité accrue

Les moteurs sont très espacés sur un catamaran et cela rend les manœuvres beaucoup plus faciles et précises que sur les monocoques, même équipés d’un propulseur d’étrave.  Un catamaran peut effectuer une rotation à 360 degrés sur son propre axe. Un monocoque ne peut pas faire cela et a un rayon de braquage plus important. Cependant, un monocoque à la voile est beaucoup plus maniable et va certainement virer beaucoup plus vite qu'un catamaran. La maniabilité sous moteur sur un catamaran est largement supérieure.

L'inconvénient d'un catamaran.

LE CLAQUEMENT

Un avantage que la plupart des monocoques ont en route est qu'ils ne claquent pas. Les catamarans avec une faible hauteur de nacelle peuvent subir des claquements importants dans des mers agités. Ce claquement peut être assez déconcertant lorsque vous en faites l'expérience pour la première fois. 


Les monocoques n'ont pas de nacelle, ce qui signifie qu'il n'y a pas de claquements et sont donc un peu plus confortables que les catamarans dans certaines conditions de navigation. 

Tous les catamarans n'ont pas une bonne circulation de l’eau ou hauteur suffisante sous la nacelle. Certains fabricants intègrent des lits perpendiculaires à la marche du navire et venant quelque peu obstruer la circulation naturelle de l’eau sous la nacelle. Ces protubérances augmentent le claquement, et bien que ce ne soit pas dangereux en soi, il est préférable de les éviter ne serais ce que pour une question de confort. 

default image

MOINS FUN ET MOINS SPORTIF QUE LE MONOCOQUE.

A moins d’opter pour un catamaran de sport dont certains chantiers en ont fait leur spécialité (Catana, Outremer, Gunboat…), les sensations à la barre et en navigation seront bien moins présentes. Et c’est un gros point noir pour certains marins.

 Les inconvénients du monocoque sont aussi ses qualités ! La Gite permet de sentir notamment lorsque vous êtes surtoilé, et ajoute aux sensations et plaisirs de la navigation. Dans la grosse mer, le monocoque sera plus docile et tapera moins. Les sensations de vitesse et d’accélération seront réels à la barre d’un monocoque, tandis qu’un catamaran ne vous fera quasiment rien ressentir de tout cela même s’il va plus vite.

DIFFICILE DE TROUVER DES Places DE PORT ABORDABLES

Il est plus difficile de trouver une place de port que ce soit en tant que visiteur ou permanent pour un catamaran à cause de la largeur. Et lorsque vous y parvenez, les couts sont bien plus élevés que pour un monocoque. Mais cela évolue rapidement, en effet de nombreux ports s’adaptent désormais pour répondre aux attentes des multicoques de plus en plus nombreux. Il existe aussi désormais des solutions de stockage à terre pour l’hiver, plus abordables et plus sain pour le bateau.

En Saison, comme le catamaran est stable au mouillage et potentiellement bien équipé notamment en production d’électricité et d’eau, vous y passerez la plupart du temps. 

couts de manutention et d'entretien

Il est nettement plus difficile de trouver un travel lift avec suffisamment de largeur pour un catamaran que pour un monocoque. La largeur des catamarans limite également considérablement le nombre de chantiers navals pouvant les sortir. La plupart des catamarans de plus de 40 pieds doivent être hissés avec un travel lift de 50 tonnes. Cela augmente non seulement le coût de la sortie d’eau, mais limite considérablement le choix des chantiers pour les réparations et l'entretien. Avec un choix limité, les prix sont plus élevés.



fardage

Les catamarans sont plus volumineux que les monocoques, par conséquent leur fardage (prise au vent) peut devenir problématique sur certaines manœuvres (port, mouillage…). Cependant, la présence de deux moteurs suffisamment puissants, et éventuellement d’un propulseur d’étrave, vous faucilleront grandement la tâche.

couts d'achat

Le coût d’achat d’un catamaran est bien plus élevé que celui des monocoques, environ 50% plus chère à longueur égale… Cela dit, le marché de l’occasion des multicoques se porte mieux que celui des monocoques, donc vous perdrez moins d’argent à la revente.

Si en outre, vous confiez la gestion de votre catamaran à Navigare Yachting, vous en tirerez des revenus locatifs supérieurs aux monocoques.

Conclusion.

Tout dépend bien entendu de vos projets de navigation et de vos attentes en terme de confort.

Les Monocoques comme les catamarans sont capables de grandes navigations hauturières et circumnavigation, mais pour le catamaran plus que pour le monocoque, mieux vaut éviter les mers très formées et donc bien travailler sa météo et sa route.

Les monocoques vous offriront des sensations que le catamaran aura du mal à égaler, mais d’un autre côté, le catamaran vous offrira un confort inégalable en monocoque tout en ayant des vitesses de navigation supérieures.

Enfin, prévoyez un budget deux fois plus élevé à taille égale entre monocoque et catamaran pour l’achat, la place de port et l’entretien.

Il existe une solution pour réduire tous ces couts à néant tout en devenant propriétaire et bénéficiant de semaines d’utilisations partout dans le monde et de revenus locatifs garantis. N’attendez plus pour demander notre de gestion location « Navigare Yachting ». Plusieurs programmes sont disponibles pour s’adapter au mieux à vos attentes.